Le syndrome du mutisme sélectif ou la Gestapo amoureuse.

Quoi de plus difficile à comprendre que les relations humaines, et par extension l’humain en général ? Qui n’a jamais souhaité abdiquer face à l’incompréhension d’un confrère humain ?
Car si ce qui différencie l’Homme de l’animal est sa capacité à communiquer, il n’en est pas moins commun de constater que l’animal s’en sort souvent mieux que nous. Notre flot de palabres ne servant que rarement de manière pertinente les relations amoureuses, biaisées par notre divine société d’individualisme et d’égoïsme, sont le terrain idéal de ce que j’appelle « phraser l’autre ».
Nombreuses sont les déviances… mais aujourd’hui nous allons aborder avec vous l’une d’entre-elles : le syndrome du mutisme sélectif.

source


C’EST QUOI ?

Le mutisme sélectif, c’est cette tendance qu’a l’autre à choisir quand, où et comment on parle. De quoi on parle. De comment on en parle et surtout de quand on s’arrête.
C’est ce moment où Voldemort se transforme en Mussolini de l’amour, et où vos échanges sont soumis à la validation de sa Gestapo perso.
Il est important de noter que Voldemort acceptera en général de parler de tous les sujets suivant :
– ceux qui le mettent en valeur
– ceux qui flattent son égo
– ceux qui vont dans son sens
– ceux qui lui donnent raison
Mais qu’il fuira en revanche tous ceux qui :
– lui imposent de se justifier
– lui demandent d’être honnête
– de verbaliser ses sentiments ou ses intentions (c’est bien connu, les vrais magiciens ne donnent jamais leurs trucs)
– nécessitent un quelconque effort (gratuit) de sa part

C’est par exemple Voldemort qui fait le mort pendant quelques semaines car tu as mis le doigt sur un truc louche de son côté (infidélité, mensonges (ndlr. le pluriel est souvent de mise), arnaque, embrouille, corps caché dans son placard…) et qui, tel un phénix qui aurait envie d’un pigeon pour la nuit, renaît de ses cendres et s’intéresse de manière un peu trop soudaine à toi.
C’est par exemple Voldemort qui, sentant qu’il à moyen de passer la soirée avec toi, répond du tac au tac à tes sms, avec humour parfois même en glissant des compliments inattendus… mais qui s’arrête tout net lorsque tu profites de sa bonne humeur pour savoir ce qu’il faisait la dernière fois avec cette pute devant le cinéma.
En gros, c’est Voldemort qui décide de la météo et t’impose de danser sous la pluie sans k-way puis te fuit car tu tousses.

giphy

QUE FAIRE ?

Ben, comme beaucoup des thèmes abordés ici: fuir ! Mais cette fois, une alternative cool s’offre à toi : renverser le pouvoir. Tel un partisan de l’opposition, accepte que le climat d’insécurité t’ai donné envie de te mettre au garde à vous puis destitue Musso de son piédestal. Comment ? Les plus chanceux d’entre-nous auront des copin(e)s cools et virulent(e)s qui te feront ouvrir les yeux sur ton déni autour d’une tisane chaude et d’un plaid tout doux…

source.gif

Pour les autres : Non, Voldemort n’est pas perdu entre son besoin d’indépendance et son amour pour toi. Tout ce qu’il demande, c’est que tu restes pas trop loin, docile et disponible en cas de dèche de son côté. D’ailleurs, sa communication est super bien rodée car, même si tu passes tes journées à nourrir ta colère et blâmer son manque d’attention, tu sursautes et souris niaisement à chaque message de sa part (fais pas genre, on t’as vu).

Tu vas donc commencer par arrêter de lui rejeter la faute et analyser les choses. Certes, il a une vilaine tendance à la manipulation, mais l’idiot dans l’histoire c’est toi… On arrête donc de lui chercher une pathologie psychologique (fais pas genre, on préfère tous taxer l’autre de pervers narcissique pour éviter d’accepter son désintérêt pour nous) et on agit (comprendre, arrêter de répondre favorablement à ses sollicitations, arrêter de répondre tout court voire lui faire comprendre que tu n’es pas un plan B, ni un hôtel Ibis, ni sa mère, ni une psychologue, ni même une assistante sociale). Voldemort fera certainement la gueule, tentera même de te persuader que tu n’es pas cool de réagir de la sorte (« Ben qu’est-ce-qu’il t’arrive? T’as l’air distante? Tu vas quand même pas faire la gueule? »), mais au final trouvera rapidement un autre pigeon à se foutre sous la dent.
Je vous laisse, j’ai un message de Voldemort à ignorer.

Tu en as gros ? Tu as besoin de te défouler et scander à Voldemort d’aller se faire cuire le cul ? Partage avec nous, plus on est de fous, moins on est seul !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s