Partir en voyage avec son mec, comment survivre ?

Aaaah, chouette ! Les Seychelles, la Pologne ou le Sénégal, peu importe la destination avec ton mec, tu prépares le voyage depuis des semaines. Vous êtes tous les deux ravis à l’idée de traverser des continents, ou au moins de franchir une frontière, c’est toujours un peu exotique et puis vous allez vivre ça ensemble, c’est beau non ? Lol.

Question de point de vue.

Le départ

H-10 avant le décollage, le temps de sommeil se compte en poussières d’heures… Le réveil sonne à 4h, il faut être dans l’avion à 6h. C’est toujours comme ça avec les low-cost, tu paies pas cher mais tu ne dors pas, c’est la condition. Toi tu dors pas parce que tu te demandes combien il y a de palmiers aux Seychelles et combien tu peux remplir de baignoires avec 1000 noix de coco ? C’est ton côté savant, tu te poses beaucoup de questions. T’hésites vraiment à sortir ta calculatrice, mais tu te rappelles que tu ne vas dormir que 3h45. A côté de toi, ton mec dort à poing fermé. C’est vrai que c’est pas de sa faute si c’est pas un savant, mais quand même, comment il a fait pour s’endormir aussi vite ? Avant de rejoindre Morphée pour une nuit de 2h15, tu te refais le trajet jusqu’à l’aéroport et tu essaies de te rappeler si ton passeport est bien dans ton sac à main. Oui, c’est sûr. Mais tu aimes bien imaginer qu’en fait non, et ça gâcherait tes vacances, à coup sur ! Il est 3h02, tu t’endors seulement.

L’avantage c’est que le réveil n’est pas difficile. En route pour l’aventure ! Sur le trajet, tu écoutes RTL2, ou peut-être Nostalgie, parce que tu aimes bien ça et tu fredonnes des airs de Dalida et d’Eddy Mitchell parce que tu aimes bien ça aussi. Mais ton mec, il n’aime pas Dalida, alors il change. Heureusement, c’est les vacances.

Après les portiques et le scan des bagages (on t’avait dit que la bouteille d’eau ça passe pas, mais tu l’as oublié dans ton sac à main et t’as fait un embouteillage) il est 5h20 et les gens sont déjà de mauvaise humeur mais toi tu pars te dorer la pilule avec ton beau-gosse alors ça ne compte pas.

On passe sur le trajet interminable en avion avec des hôtesses qui parlent en allemand et servent des plateaux repas plus que médiocres et surtout avec ton mec qui écartent ses cuisses comme si ses couilles étaient sur le point d’exploser. Toi, t’as à peine posé la tête sur son épaule qu’il se lève pour aller pisser ou chercher un truc dans son sac…

îles paradisiaques, cultures locales et autres problèmes

Peu importe que vous ayez choisi un airbnb ou un hôtel, que vous changiez tous les jours de ville ou non, il se passe toujours quelque chose de terriblement gênant. Il faut faire caca. Peut-être pas tous les jours mais au moins un jour sur deux. Non seulement les murs sont épais comme du papier à cigarette et le moindre « plop » vous fait mourir de honte mais en plus, les plats locaux revivent à travers les odeurs. Et ça fait pas rêver. J’sais pas pourquoi ça se passe comme ça, j’veux dire, c’est naturel, tout le monde devrait pouvoir chier en toute quiétude, mais rares sont ceux qui y parviennent. Dire que Louis XIV ne chiait jamais avec moins de huit personnes autour de lui… Depuis, le trou du cul, c’est devenu tabou. On n’en parle pas, on ne le fait pas. Enfin, on essaie de faire croire aux autres qu’on ne le fait pas. Personne n’est dupe, ne l’oublie jamais.

On pourrait aussi parler des moments gênants ou t’as envie de péter. Mais tu serres à mort et tu attends qu’il aille chercher le pain ou le café, ou les deux pour te libérer de ce gaz infect.

Autre problème qui apparaît après plusieurs jours, les culottes et chaussettes sales. Il existe plusieurs solutions :

Tu en as pris 4, du coup t’es obligée de les laver pendant le séjour et c’est un peu relou. En plus, des chaussettes que tu laves à la main, ça pue toujours.

Tu en as pris plein, du coup, ça pue. Ben ouais, ta culotte du premier jour de voyage macère depuis 10jours dans un sac en plastique dans ta valise avec tes chaussettes humides. Ça sent le calamar au paprika pourri. Du coup, quand ton mec cherche l’appareil photo dans ta valise, ça hume la marée. Ce qui te rassure c’est que dans sa valise c’est pareil. Enfin, presque. Lui, il porte ses caleçons plusieurs jours.

Autres solutions, pour les riches uniquement : tu jettes tout au jour le jour ou tu vas au pressing.

Et enfin, tu profites de la plage, de l’amour ou des trails en montagne depuis 11 jours et tes poils repoussent à la vitesse de l’éclair, ta peau est douce comme du papier-ponce. Plus que quatre jours à tenir. Même si ton mec s’en fout, toi, tu préfères baiser en cuillère pour éviter qu’il se retrouve avec tes mollets ou ton sif velu sous les yeux.

Partir en vacances avec son mec c’est cool, mais c’est pas franchement reposant. Comment font-ils pour en avoir rien à foutre ? Pour péter au lit et porter des slips sales ? Ah oui, c’est le patriarcat, eux ils ont le droit d’être forts et de puer, nous on doit être belles et propres et on l’a malheureusement bien intégré.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s